Djelloul B. comparaît devant la cour d’assises jusqu’à ce vendredi pour «assassinat» après une cavale de 15 ans. Les proches de Jean-Marie Soumah sont présents.

Le temps n’efface rien. En tout cas pas pour les proches de Jean-Marie Soumah, tué par balle à 20 ans à Créteil le 25 octobre 2003. Djelloul B. interpellé en Espagne l’an dernier après s’être caché pendant 15 ans, -et avoir eu 5 enfants- est jugé depuis ce vendredi pour assassinat devant la cour d’assises du Val-de-Marne.

Ou plutôt rejugé : il a été condamné en 2016 en son absence à 18 ans de prison, son frère Djimi à deux ans de prison ferme. Les parents, le frère et les sœurs de Jean-Marie assistent à ce procès dont le verdict est attendu vendredi, 17 ans jour pour jour après son décès.

(…) Le Parisien

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !