Une aide-soignante s’est faite agressée début août par un homme alcoolisé. C’est la troisième agression qu’elle subit. Le personnel réclame des policiers dans les salles d’attente des urgences.

Un rassemblement de soutien a eu lieu le lundi 26 août. Le procès de l’homme qui avait agressé Daphné, une aide-soignante, début août devait avoir lieu aujourd’hui. Il a été reporté au 11 septembre mais une trentaine d’infirmiers et d’aides-soignants étaient tout de même présents devant le palais de justice. Ils dénoncent un climat intenable avec des agressions qui se répètent de semaine en semaine.

Pour Laurence Laporte, « il y a des agressions tout le temps »« Une infirmière a eu une tentative de strangulation vendredi soir. Nous avons eu une attaque à la machette par un individu en février. Il y a eu une comparution immédiate et il a pris 6 mois ferme mais la violence elle est quotidienne à tous les niveaux », affirme-t-elle.

RTL

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !