« Tonton » était tellement content d’avoir empoché 16000 €. C’était la première fois qu’il gagnait au PMU. Et pourtant, le vieil homme s’est bien fait souffler le magot d’une vie : près de 4,5 millions d’euros (M€). C’est en tout cas pour cette raison que trois ans et demi après les faits, le gérant du PMU (Karim Haddadou) où Tonton jouait comparaît devant le tribunal correctionnel de Bobigny.

Il est accusé d’avoir empoché le pactole à la place du vrai gagnant. Trois autres personnes se retrouvent également prévenues dans cette affaire : un employé du bar, un commercial et un directeur d’agence du PMU qui sont soupçonnés d’avoir trempé dans la magouille.

Cette affaire n’aurait jamais dû sortir sans un amour déçu. Après avoir été « larguée », la compagne du gérant du Longchamp, à Pierrefitte, se présente en septembre 2018 à la police. Elle déballe toute l’histoire.

Vers 18 heures, le retraité se présente au Longchamp, au pied de chez lui. Selon l’accusation, le gérant, opportuniste, confirme les 16000 € du Quinté + sans parler des 4,5 M€ du Quinté + Tirelire. Il ne valide pas le ticket gagnant remis par Tonton. Il faut rester discret, lui souffle-t-il. Il l’accompagne ensuite à la banque pour lui remettre la somme en liquide. Tout le monde nage dans le bonheur. (…)

L’accusation pointe l’achat d’un appartement, d’une Porsche Panamera et d’une Porsche Macan S. « C’est un vieux modèle, balaie l’intéressé. L’argent ne m’est jamais monté à la tête. »

Le parisien

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !