Réunis pour une journée, les ministres de l’Intérieur allemand, français, italien, finlandais – en tant que président tournant de l’UE – et maltais doivent élaborer un dispositif qui permettra aux pays européens volontaires de se répartir de façon systématique les personnes secourues en mer. Le commissaire européen en charge des migrations, Dimitris Avramopoulos, prendra part aux travaux qui doivent déboucher sur un accord lors d’un Conseil « Affaires intérieures » début octobre à Luxembourg.

Ardemment réclamé par l’Italie, qui accuse ses partenaires de ne pas l’avoir soutenue face à l’afflux de migrants, le mécanisme de répartition se veut temporaire dans l’attente d’une renégociation du Règlement de Dublin, qui confie le traitement des demandes d’asile au pays d’arrivée.

RTS

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !