Crachats, insultes, menaces, coups de poing… Les agressions physiques et verbales se sont multipliées cet été à l’encontre des agents SNCF de la gare de Mantes-la-Jolie. Face à la multiplication des agressions durant l’été, les employés de la compagnie ferroviaire ont décidé de se mobiliser ce jeudi. 

«Il y a actuellement huit agents en arrêt de travail suite à des agressions. On n’a jamais vu ça», rapporte Nancy Delafosse, déléguée du syndicat SUD-Rail. Pour dénoncer ce « climat d’insécurité », les cheminots ont décidé de se rassembler ce jeudi matin, sous les fenêtres de la direction de la ligne J, à l’occasion d’une Commission santé sécurité et conditions de travail (CSSCT).

Depuis le 12 juillet, sept agressions ont été enregistrées à la gare de Mantes. La dernière en date a eu lieu le week-end dernier : un jeune de 18 ans a été arrêté après avoir insulté une contrôleuse, avant de s’en prendre physiquement à elle.

Mais celle qui a déclenché le mouvement de colère des cheminots remonte au jeudi 15 août. « Un homme est entré dans le bungalow qui sert de guichet. Le collègue était dos à la porte et l’homme est entré en courant, l’a frappé par-derrière jusqu’à ce qu’il tombe au sol, repartant tout aussi vite », raconte un agent. «L’agent est resté vingt minutes inconscient, par terre, insiste Nancy Delafosse. Il s’est fait lyncher. » […]

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !