[…] « Entrer chez Michelin, c’est comme d’entrer à la NASA  ». Serge-Pierre Mondani, maire de Saint-Beauzire, a le sens de la formule. Safiollah, Mefhawi, 26 ans, et Mehrtash, 24 ans, viennent un peu de décrocher la Lune. Arrivés respectivement d’Afghanistan, d’Érythrée et d’Iran il y a plusieurs mois, les voilà donc embauchés dans l’équivalent auvergnat de l’agence spatiale américaine.

Eux, qui viennent d’un autre monde. Celui de la guerre, des dictatures et des libertés individuelles bafouées. Celui de la route et des passeurs aussi. « Un voyage long et cher, très dur », décrivent-ils. Saffiollaf a préféré laisser son épouse derrière lui, « c’est encore pire pour les femmes ».

Ils sont au bout d’un chemin. À la fin d’un parcours du combattant qui les a menés à Saint-Beauzire. Mehrtash s’est vu refuser sa demande d’asile par l’Allemagne. Il a laissé le reste de sa famille à Berlin, direction la France. Retoqué une première fois, son dossier a finalement été validé en appel. « Dans l’incertitude, il refusait d’apprendre le français », se souvient Raphaëlle Courtial, directrice du centre de Saint-Beauzire. […]

La Montagne

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !