La scène était difficilement soutenable. La victime baignait dans une mare de sang. Elle avait le buste adossé à un mur de la chambre. Une autopsie ordonnée ce mardi permettra d’en savoir plus sur les causes du décès.

Promise à un brillant avenir, Audrey poursuivait sa seconde année d’internat en pédiatrie à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy. « C’était une étudiante très appréciée, très engagée, une très bonne interne qui faisait l’unanimité parmi ses maîtres de stage. Elle se destinait à la médecine générale ».

(…) Parmi les suspects figure un homme qui séjournait régulièrement dans l’appartement de la jeune femme. (…) Quelles relations unissaient l’étudiante en médecine à cet homme ? Des témoins décrivent « un homme âgé d’origine étrangère d’une trentaine d’années, d’allure plutôt marginale ». « Une fois je l’ai vu dans la rue, il chantait tout seul et était dans un sale état, je l’ai reconnu grâce à son vélo », raconte cette femme.

Le Parisien

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !