Sous de vastes bâches tendues devant la mairie de Saint-Ouen, des dizaines de tentes abritent une centaine de migrants et réfugiés latino-américains expulsés d’un squat qu’ils occupaient dans cette ville aux portes de Paris.

Le maire, William Delannoy (UDI), souligne que les habitants de Saint-Ouen sont prioritaires en matière de relogement et « ne comprendraient pas, après des années d’attente, de (le) voir attribuer des logements à des Colombiens ».

[…] Les estimations sur la taille du camp diffèrent, mais selon l’AFP, une centaine de personnes, y compris des femmes enceintes et une vingtaine d’enfants, y vivent encore. La majorité sont des Colombiens, mais ils sont aussi cubains, boliviens, dominicains et péruviens.Certains sont des réfugiés politiques ou attendent une réponse à leur demande d’asile, d’autres sont sans papiers. Tous ont été expulsés le 30 juillet d’une usine désaffectée appartenant à la municipalité de Saint-Ouen, qu’ils occupaient illégalement depuis le début de l’année. Les autorités prévoient d’y construire une école en 2022. […]

Mais trouver un logement abordable dans l’une des métropoles les plus chères du monde est presque impossible pour ces migrants, dont beaucoup travaillent au noir dans la construction ou le nettoyage de maisons. […]

Le Point

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !