Le ministre irakien de la Défense a été dénoncé à la police suédoise pour fraude aux allocations, selon les médias locaux, il aurait reçu une aide à l’enfance et au logement longtemps après son retour à Bagdad.

Najah al-Shammari, général de division de l’armée irakienne qui a servi sous l’ancien dictateur Saddam Hussein, a été nommé ministre de la Défense de l’Irak en juin, mais vivait auparavant en Suède depuis au moins 2012.

Selon le journal suédois Expressen, cet homme de 52 ans a été dénoncé à la police suédoise pour fraude il y a deux semaines, après que des informations ont révélé qu’il vivait toujours en Suède sous le nom de Najah Al-Adeli. Les dossiers indiquent qu’il a reçu 51 900 couronnes (4 900 euros) en prestations sociales en 2013 et 33 200 couronnes (3100 euros) en 2014, selon le journal. On ne sait pas quand il est retourné en Irak.

Selon le journal Aftonbladet, al-Shammari a affirmé, alors qu’il vivait en Suède, que des problèmes de mémoire le rendaient incapable de travailler. Un jugement rendu en 2014 par un tribunal suédois a déclaré que al-Shammari et sa famille dépendaient « en partie depuis longtemps de l’aide sociale ».

Al-Shammari est devenu citoyen suédois en 2015.[…]

The Telegraph

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !