Il n’y a « pas de raison de semer la panique », a prévenu d’emblée le directeur de l’Organe de coordination et d’analyse de la menace (Ocam), Paul Van Tigchelt. La nouvelle apportée mercredi en commission des Relations extérieure de la Chambre a pourtant de quoi questionner. À tout le moins. Deux djihadistes belges, emprisonnés par les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, ont pu s’échapper. L’identité de ces deux « FTF » (pour Foreign Terrorist Fighters) n’a pas été communiquée aux députés. Selon nos informations, ces hommes auraient rejoint la Syrie dès 2012-2013. […]

Trois mères et leurs six enfants sont aussi dans la nature. […]

Le Soir

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !