Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a déclaré samedi à un groupe de personnes que s’il est élu président en 2020, il « entrera en guerre » contre le nationalisme blanc et le racisme. Sanders a dit qu’il utiliserait tous les outils à sa disposition, y compris les décrets exécutifs.

S’adressant à une foule composée pour la plupart d’Afro-Américains lors de la Conférence des Jeunes Leaders à Atlanta, en Géorgie, Monsieur Sanders a décrit son milieu familial comme étant juif et originaire de Pologne.

« Toute la famille de mon père a été anéantie par Hitler et son nationalisme blanc », a déclaré Bernie Sanders, qui est l’un des nombreux candidats démocrates à la présidence de 2020. « Trop de gens se sont battus au fil des ans, trop de gens sont morts contre le racisme pour qu’il refasse surface et prospère en Amérique. »

Puis il a fait sa déclaration.

« Nous irons en guerre contre le nationalisme blanc et le racisme dans tous les aspects de notre vie », a-t-il dit.

Sanders a déclaré à la foule que chaque fois que quelqu’un blesse ou tue une personne à cause de la couleur de sa peau, ce n’est « pas seulement un crime de haine », mais c’est aussi du « terrorisme domestique ».

Il a déclaré que « si de telles attaques sont menées en Amérique, alors nous allons lancer toute la force de la loi contre ces gens ».

[…]

Newsweek.com

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !