L’équipe du Stade de la Porte Normande de Vernon, dont les joueurs sont intervenus pour protéger l’arbitre de ses supporters

Vernon (27) : Le match de football opposant les équipes fanions du Stade porte normande Vernon (SPNV) et le FC Eure-Madrie-Seine (FCEMS) a basculé à la 44e minute, quand Jonathan Robert, l’arbitre, a sifflé un penalty en faveur du club visiteur : Deux spectateurs ne partageant visiblement pas sa décision ont alors pénétré sur le terrain. L’un d’eux l’a brutalement bousculé pendant que le second se dirigeait vers lui, une chaussure à la main. « Je n’ai rien vu venir, relate le directeur de jeu, âgé de 32 ans et arbitre depuis quatorze ans. Il y avait de l’hostilité de la part d’un petit groupe d’une quinzaine de personnes, des insultes et même quelques menaces. On y est habitué. Mais rien ne présageait ce qui allait arriver. »

Jonathan Robert est parvenu à tenir ses agresseurs à distance. Assez longtemps pour permettre aux dirigeants des deux équipes et aux joueurs d’intervenir et de renvoyer les deux intrus derrière la main courante. « J’ai demandé à ce qu’ils soient exclus du stade, poursuit l’arbitre, licencié à l’USF Fécamp (76). On m’a fait savoir que ce serait difficile. »

Après une bonne vingtaine de minutes d’interruption, l’arbitre a décidé de faire tirer le penalty, puis de siffler la mi-temps et de ne pas reprendre le jeu.

Dans son rapport moral 2018-2019, la Ligue de Normandie observe d’ailleurs « que de graves incidents naissent non plus seulement de spectateurs mais avant match, à la fin de mi-temps, dans les couloirs des vestiaires, entre joueurs ou dirigeants ». Elle s’alarme de « l’envolée inquiétante des sanctions réprimant le comportement des bancs de touche, et ce particulièrement dans les compétitions de jeunes ».

Paris Normandie

Recevez la revue de presse interdite !Inscrivez-vous dès maintenant ! C'est 100% gratuit !